Le forum jeu-de-rôle d'un groupe de mercenaires dans le monde des Chroniques de Kandorya.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Culte des quatre premiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Balian Klade
Chef de la Compagnie
avatar

Messages : 376
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 28
Localisation : Kandorya - Ville mercenaire

Feuille de personnage
Nom IRL: Kevin
Compétence:

MessageSujet: Culte des quatre premiers   Jeu 14 Jan - 23:30

Le culte des quatre premiers est l'une des religions des habitants des montagnes de mainorat, aussi appelées territoires de Mainorat.

Spécificités

Comme la plupart des cultes, il repose sur une spécialisation des divinités :

guerre
connaissance et nature (minérale)
fécondité
arts et nature (animale)

La particularité du mythe est d'expliquer ce qui réside dans les territoires de l'ouest.

Panthéon

Ansuz : L’ainé des dieux, vénéré pour son art du combat et de la guerre, ainsi que pour la force de sa colère envers les ennemis de son peuple. Armé de la Hache Mo Rüin, créatrice des Montagnes de Mainorat.
Knut : Dieu de la terre et des cours d’eau, détenteur de la connaissance des runes et des origines.
Ylva : Déesse des corps et de la fécondité, possède la beauté et les mystères de la femme.
Olfduss : Dieu des banquets, du savoir vivre des clans et des réjouissances, possède la connaissance de la faune et de la flore.


Mythe

Des quatre premiers enfants de la Création, naquit d’abord l’aîné : Ansuz. Vinrent ensuite Knut, Ylva et Olfduss.

Premier à découvrir le Monde et les forces contraires et chaotiques qui l’habitaient, Ansuz devint rapidement le plus grand et le plus fort de la fratrie. Il fut donc envoyé par ses frères et sœurs à la rencontre des géants peuplant les terres du Nord. C’est au fin fond de ces territoires glacés et désolés qu’il s’entretint avec leur roi Yldursonss. Ce dernier ayant eu connaissance de la beauté d’Ylva, la réclama pour femme, et menaça les quatre Premiers, qu’en cas de refus, lui et ses guerriers détruiraient tout ce qui était cher au cœur d’Ansuz. Il s’en retourna donc porteur de malheur chez les siens. A son arrivée il raconta à son frère ce qui s’était passé. Au récit d’Ansuz, Knut prit de colère, s’en fut seul. Durant deux Lunes il erra dans les marais. Au terme de son errance il revint porteur d’une hache née de la fusion des roches et du sang. Une hache qu’il avait trouvé en séparant l’eau de la terre du marais. Knut régnait désormais sur les plaines et les cours d’eau, maîtrisant la terre et sa palpitation. Habitée d’une volonté propre et gravée de runes et d’entrelacs, cette dernière fut remise en présent à l’Ainé. Olfduss voulut lui aussi avoir une aussi belle arme. Envieux mais pas jaloux, il ne lui vint pas à l’esprit de prendre celle d’Ansuz, mais d’en trouver une autre. Il s’enfonça donc lui aussi dans les marais pendant deux lunes. Mais sa quête fut vaine. Il quitta le marais, triste, et s’engagea sur la plaine qui le ramènerait chez lui en se disant que c’était mieux ainsi. Qu’une telle arme ne pouvait avoir son égale. Et qu’il était heureux pour Ansuz. C’est alors que les plantes jaillirent de sous ses pieds. Ce spectacle l’émerveilla et il voulut l’éclairer pour toujours en y plaçant une étoile. Apparurent les animaux. Comblé, Olfduss accrocha l’étoile qui sous les rayons du soleil s’était changée en rubis, sur son cœur et revint vers les autres leur dire comment il savait maintenant créer la vie.

C’est après de longues concertations, que les dieux décidèrent d’envoyer Ansuz déguisé sous la forme d’Ylva, au palais de glace. Porteur de la Hache Mo Rüin, celle-ci serait présentée en guise de dot. Yldursonss le reçut donc en son palais avec grand joie et force festoiement, pensant qu’Ylva serait désormais sienne, et la hache des dieux qui pendait désormais fièrement à son côté, le symbole de sa puissance. Ansuz, mangeât au cours du banquet un bœuf entier, deux cochons et dix canards, puis but d’une traite un tonneau d’hydromel. Le géant étonné, l’interrogea sur un tel appétit, ce à quoi répondit Ansuz que la longue route l’avait affamé, et l’attente de son bien aimé l’avait assoiffé. Satisfait d’une telle réponse Yldursonss ordonna le début de la cérémonie de mariage. Ce n’est qu’au moment des vœux, une fois sur l’estrade, qu’Ansuz bondit sur le roi lui arrachant Mo Rüin, puis retirant sa perruque lui fendit le crâne d’un geste ample et brutal. Puis se précipitant au milieu de l’assemblée, sa soif de sang au paroxysme, et emplit de fureur, il massacra les gardes et la famille royale. Il s’échappa alors du palais en toute hâte et ne s’arrêta qu’aux portes de son royaume. Inquiet et frustré de ne savoir comment protéger ses frères de la horde hurlante et vengeresse à ses trousses, d’un geste de colère frappa violemment le sol de sa hache Mo Rüin. De la puissance de l’impact jaillirent les Montagnes de Mainorat, véritables murailles de roche, séparant désormais ses terres de ses ennemis. Pour fêter la victoire de son frère, Olfduss créa des animaux et des plantes par milliers, afin que les Dieux et leur Peuple puissent fêter en de grands banquets, et ne jamais laisser tomber dans l’oubli, ce jour où Ansuz sauva les siens. L’épopée des 4 Premiers portée par le vent, fut bientôt entendue de par le monde, et Ylva vénérée pour sa beauté, devient en ses terres Déesse de la fécondité et du mariage. Knut, lui s’exila en un fleuve et rechercha toujours plus intensément le secret des runes et des origines de toute vie. Ansuz, levant les yeux vers la pleine Lune compris que désormais les siens seraient poursuivit pas des hordes d’ennemis, et qu’il devrait vouer son existence entière à les protéger et leur enseigner l’art du combat et de la haine.
Tradition orale des Territoires de Mainorat.


Au commencement, la Terre était pure. Même dans la lumière de l'aurore, on pouvait voir la beauté résidant dans toutes les formes de la nature. Bientôt, des hommes et des femmes de toutes couleurs et de tous genres apparaitront. Un jour, ils trouveront l'existence si facile qu'il leur deviendra facile d'ignorer les couleurs et la beauté qui réside en chacun d'entre eux. Mais jamais ils ne perdront de vue le rêve d'un monde meilleur qu'ils pourraient créer et construire ensemble en triomphe.

_________________


"Le souvenir est l'espérance renversée. On regarde le fond du puits comme on a regardé le sommet de la tour."
Fiche de personnage (wiki-kando)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grandgriffe.fr1.co/
 
Culte des quatre premiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» <Hrp> Le culte d'Elune.
» Le Culte de Morr !
» Le Culte d'Ulric
» Culte Genestealer
» Mon culte de la vitesse ! [1500]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grand Griffe :: Religions et culte-
Sauter vers: