Le forum jeu-de-rôle d'un groupe de mercenaires dans le monde des Chroniques de Kandorya.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Royaume d'Eothir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Balian Klade
Chef de la Compagnie
avatar

Messages : 376
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 28
Localisation : Kandorya - Ville mercenaire

Feuille de personnage
Nom IRL: Kevin
Compétence:

MessageSujet: Royaume d'Eothir   Ven 15 Jan - 5:49

La forêt d'Eothir est la demeure des Hauts-elfes. C'est aussi le cœur du Royaume d'Eothir, second royaume elfique d'Orya. Ce territoire disputé aux orcs a connu de nombreuses batailles et guerres successives, qui ont forgé un esprit militaire dans la plupart des esprits eothirans.

Géographie


Le Royaume d'Eothir se trouve à l'ouest du Désert Medjay et au sud de la Tour d'Akioch, dans la partie ouest du continent d'Orya.

Étendard

Le symbole d’Eothir est une étoile qui se retrouve sur tous les étendards des 5 duchés qui composent le royaume.

Personnalité et attitudes

Eothirans

Ces elfes sont de fiers combattants dévoués à leur pays. Très attachés aux liens du sang, ceux qui s’en prennent aux Eothirans doivent s’attendre à des représailles. S’ils peuvent sembler froids vis à vis des étrangers, ils s’avèrent être de loyaux compagnons pour celui qui gagne leur respect et leur amitié, aussi bien dans les moments durs à passer que dans les bons moments. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ils aiment rire, boire, manger et chahuter, tout comme les hommes et les nains.

Les elfes d’Eothir de par leur nature, sont très minutieux dans tout ce qu’ils entreprennent, ils aiment prendre le temps de bien faire les choses. Ils vivent leur projets comme un art et sont toujours en quête de perfectionnement. De ce fait, bien qu’ils vivent extrêmement longtemps, les elfes ont rarement le temps de s’ennuyer dans leur vie. Le caractère fier des elfes d’Eothir les fait régulièrement passer pour arrogants. Ils se distinguent de leurs cousins du royaume de Lin'Elenos par l’intérêt qu’ils portent aux progrès techniques notamment dans le domaine militaire, comme le montre leurs armures finement ornementées ou les armes de sièges mécanisées qu’ils sont capables de construire.

Fayes

Peuple autochtone des forêts et du domaine d’Eothir, ce sont des êtres humanoïdes, à la croisée des Faunes et des Elfes par leur apparence. De taille moyenne, ils sont reconnaissable à leurs petites cornes semblable à celles des cerfs sur le front, deux taches de couleurs entre les yeux et l’absence de pupille. Ils ont un système familiale de petite structure, patriarcale ou matriarcale selon les familles, composant un unique clan, se partageant les territoires de la foret noire, nomades, leur cycle de vie est plus court que les humains, environ 65 ans. Un couple dominant guide et protégé sa famille. Il existe cependant une ville fixe, courant à travers les arbres sur un périmètre semblable à celui d’un château. Les membres d’un clan, récoltant ce qu’ils leur faut (fourrures, plantes, minerais...) s’y rendent pour y confectionner ce dont ils ont besoin avant de se remettre en route. Ils se parent ainsi de vêtement de cuir pouvant être ouvragés, la fourrures des animaux leur servant pour l’hiver. Ils confectionnent aussi des pendentifs dans lesquels ils insufflent lors d’un rituel une magie protectrice.

Croisement

Elfayes: né d’une mère Faye et d’un père Eothiran.
Fayels: né d’une mère Elfe et d’un père Faye.

Cette distinction est purement morphologique. Les différences étant extérieures, aucune distinction sociale ou autre n’est inculqué dans la société. les Fayes sont les égaux des Eothirans. Ce sont très souvent eux qui s’intègrent et s’épanouissent dans les écoles de magies du royaume, alternant les séances d’apprentissage dans les bibliothèques à celle de la foret.

En peu de temps, ils sont devenus la force magique prédominante à Eothir la plus belles représentation de l’alliance entre les Elfes et les Fayes.

Cycle de vie

Il n’y a pas de sexisme chez les elfes d’Eothir que ce soit dans leurs droits, leurs devoirs, l’éducation, ou la place dans la société.

Petite enfance

Dès la plus petite enfance les jeunes Eothirians de la cour de chaque duché sont élevés la plupart du temps par leurs parents qui leur transmettent les valeurs fondamentales de la vie, des coutumes, et des principes des elfes bien éduqués. Cette période va durer de 0 à 5 ans.

Enfance

0-16 ans. Eothir est un peuple très austère, en conséquence le futur métier de chaque jeune elfe n’est pas du ressort de son choix, dès son plus jeune âge on lui inculque la fierté du royaume et son devoir. Une grande liste de domaines sont enseignés, ils vivent en groupe, créant un lien indéfectible entre chaque génération.

Eothir est marqué par son histoire, les guerres on laissées des cicatrices dans sa société. Les pertes occasionnées par les guerres ont créés des besoins dans certains corps de métier, les jeunes elfes sont parfois très fortement induits vers certains métier. Dès leur plus jeune âge il baignent dans une dynamique patriotique. L’éducation est très développée, et les classes forment des générations dont les individus sont très liés les uns aux autres.


Adolescence

16-80 ans. A cet âge, le jeune Eothiran commence une formation militaire obligatoire. Il sait et comprend cette voie qui lui a été donnée car il le fait dans le but de défendre sa nation, c’est sa fierté, son honneur. Bien entendu un elfe vivant bien plus longtemps qu’un humain, il peut donc se consacrer aussi à ses activités, loisirs, se perfectionner dans un domaine autre que l’armée. Cela ne les détourne pas pour autant de leur mission car ils savent faire preuve d’un pragmatisme dur, trop souvent confondu avec leur hautaineté. La fin de cette période marque aussi le passage du jeune vers l’âge adulte au yeux de la société. Une fête est alors organisée. (nom de la fête)


Période libre

80-165 ans. Ayant finis son service, un Eothiran peut exercer les métiers qu’il souhaite, un service propre à chaque ministère rend compte des poste à pourvoir dans tout le royaume. il arrive donc qu’un Eothiran en profite pour aller vivre loin de sa famille, faire ses propres expériences. Il n’a pas encore droit d’élection ni de terre. C’est durant cette période que le jeune Eothiran va multiplier les apprentissages et les expériences dans beaucoup de travaux aussi nombreux que varié.


Âge adulte

Vers 165 ans. Vient l’heure du choix. Il possède “Tuo a Nòle” (force et savoir). Il peut alors décider du métier auquel il prêtera serment de le servir.

Par nature, un Eothiran est très appliqué et impliqué dans son travail. En Eothir, tout travail est considéré comme un art. Que ce soit le forgeron, le paysan, l’érudit ou le militaire, tous se consacre à leurs taches avec la plus grande application du levé jusqu’au couché du soleil. Le royaume n'ayant aucun contacte avec la mer, seul les métiers lier à celle-ci ne se trouve pas en Eothir. Les seuls marins et pécheurs que l’on peut y trouver son ceux qui navigue sur les fleuves ou les grands lacs du pays.

Beaucoup s’engagent dans l’armée, métier prometteur en terme de prestige et d’ascension sociale.

Ils le font aussi car la fierté du peuple Eothiran les pousse à vouloir avoir la meilleure armée pour pouvoir répondre aux outrages que d’autres peuples leur ont ou pourrai leur faire.

Armée d’Eothir

L’armée offre plusieurs choix de carrières.

Bien qu’en temps de guerre le gros des troupes soit composé de “soldat citoyen” qui sont des elfes possédant un autre métier que celui de l’armée et qui sont appelé pour défendre leur pays.

L’armée d’Eothir compte aussi différentes troupes qui possèdent chacune leurs caractéristiques.


  • Guerriers Fantômes


“Nous avons perdu nos familles, nos terres et notre innocence. Même nos pairs nous regardent avec des yeux méfiants, car ils ne se souviennent que des atrocités commises par les orcs, et non de la noblesse de ceux qui sont restés. C'est pour cela que nous combattons dans cette guerre fantôme, car la rédemption ne peut venir que des larmes et du sang. Quand le chef des orcs de Lormack rendra son dernier souffle, percé par l'acier des Fantômes, alors nous demanderons son pardon à Aenéa. En attendant ce jour, rien ne pourra nous arrêter sur le chemin de la vengeance..."
Filamar le vif, Guerrier Fantôme.


Ils sont les yeux et les oreilles d’Eothir. Ce groupe de tirailleurs expérimenté est envoyé en amont des troupes régulières afin de planifier au mieux l'arrivée de ceux-ci. Ils ont aussi pour but d’affaiblir les défenses ennemies en lançant des raids rapides et furtifs sur des points stratégiques. Il sont polyvalents et peuvent intervenir dans n’importe quelles situations que ce soit au sein d’un armée rangée ou seul dans une forêt au confins du monde.
Aspect du Guerrier Fantôme

Armure en cuir ou de métal légère et d'écailles élégamment ouvragée
Protections épaisses, drapées par des capes de camouflage
Manie l'arc long et l’épée longue à la lame fine et aiguisée comme un rasoir

  • Maitres des Épées


L'illumination est atteinte non seulement en maitrisant le corps, mais aussi l'âme. C'est alors qu'un guerrier comprend vraiment la valeur de la vie et pourquoi elle doit être protégée à tout prix.
Belannaer de Hoeth, Seigneur des Épées.


Ils constituent l'unité la plus forte d’Eothir et sont capables de prouesses extraordinaires. Ce sont des guerriers érudits qui s'entraînent tout au long de leur vie à la tour blanche de Hœth pour réussir à atteindre la perfection martiale. Les plus vieux des Maîtres des Épées sont appelés "Grande Lame" et ils ont plusieurs centaines d’années d'entraînement derrière eux. Être "Grande Lame" est le rêve de tout Maître des Épées car les grandes lames se voient attribuer une arme magique lors de leur ascension. Les Maîtres des épées sont de fiers guerriers aux armures lourdes et rutilantes. Ils sont capables de se battre avec n’importe quelle arme, même si la tradition veut que leur arme de prédilection pour les cérémonies soit l’épée à deux mains.


Équipement du Maitre des Épées


Lourdement protégé par une armure finement ouvragée portée par-dessus une cotte de mailles souple ou des écailles d’acier.
Porte un grand heaume élégant orné d'une grande crinière ondulante

  • Garde Royale


La garde royal est une garde d’honneur. Ils assurent la protection des lieu saint tel des moines guerriers. Ils vouent leurs vie à la protection et à la défense d’Aénéa, mais n’oublient jamais leurs devoirs envers Eothir.

Ils sont les paladins d’Eothir, leurs armes de prédilection sont les armes d’hast, les lances, les hallebardes etc... .


  • Lions blancs


Ne vous laissez pas abuser par la rude beauté du royaume de Fanyamar. Ses paysages sereins abritent une indomptable force de la nature. Non pas le terrible lion de guerre, mais bien plutôt son maitre, le Lion Blanc, dont l'inébranlable volonté le rend capable de dresser un tel monstre !
Kitharl Arpente-Forêts, chasseur de Fanyamar.


Eothir étant bordé par une chaîne de montagne au nord, certaines troupes bien particulières se sont spécialisées dans le combat en milieu montagneux. Les elfes des royaumes du nord sont un peuple hardi et auto-suffisant. Ils habitent le vaste domaine des montagnes d’Eothir. Ces chasseurs sont connus sous le nom de « Lions Blancs », en raison de leur férocité et de leur courage au combat, ainsi que de la fourrure qu’ils arborent, dépouille du grand lion blanc qu’ils doivent terrasser en combat singulier. En harmonie profonde avec la nature, les chasseurs de Fanyamar ne tuent jamais sans une bonne raison.

Apparence du Lion Blanc

Solide plastron de métal léger et cotte de mailles, recouverts d’une peau de lion
Hache de guerre haut elfe finement ouvragée

  • Soldat Citoyen


Les archers d’Eothir et les lanciers sont l'épine dorsale de leurs armées. Tout elfe est expert en ce qui concerne le tir à l'arc et le maniement de l’épée. Lors de sa formation militaire, le jeune elfe d’Eothir commence par ces domaines, loin des corps-à-corps meurtriers. Tout elfe d’Eothir est un soldat citoyen qui peut être appelé pour renforcer l’armée de métier.

Apparence d’un soldat citoyen

Les soldats citoyens sont tenus de fournir leur équipement lorsqu’ils sont appelés. Ils se voient donc remettre une certaine somme d’argent à la fin de leur service militaire qui doit leur servir à s’équiper, néanmoins ils peuvent utiliser cet argent comme bon leur semble ce qui explique qu’il n’y a pas d’équipement particulier pour cette unité.

Rapport à la mort

Les elfes accordent une grande importance à la manière de vivre. Pour eux la vie est précieuse et ils se doivent d’en faire un usage raisonné. La mort fait partie du cycle de la vie, elle est inévitable pour eux comme pour les autres races. Ils respectent cet aspect de la vie, car il donne toute son importance à celle-ci. Toutefois la perte de l’un des leurs est toujours difficile pour les elfes, de par leur longévité les elfes tissent des liens avec de nombreuses autres créatures.

Il est rare qu’un Eothiran périsse en dehors du royaume. Son devoir de le protéger implique qu’il meure l’arme à la main en le protégeant. On apprend aux plus jeunes à ne pas la gaspiller sa vie dans des causes futiles et éphémères. La vengeance est une tare qui touche malheureusement ceux que l’on nomma les guerriers fantômes, prêts à mourir bien loin de chez eux dans une quête meurtrière afin de satisfaire une soif de sang inextinguible.

Étant donné le faible taux de natalité des elfes, on pourrait croire que comme les elfes de Lin’Elenos, les elfes d’Eothir ne prononcent pas de condamnation à mort pour les leurs. C’est faux. Même si cela n’est pas courant pour autant, les elfes d’Eothir ne supportent pas la traîtrise et le meurtre. La peine capitale est le seul châtiment pour ces crimes.

Société

L’organisation et l’implantation des différentes familles

Le fonctionnement d’Eothir se voulait quelque peu différent de celui de Lin’Elenos.

Eothir est un royaume indépendant gouverné par un couple royal.

Ce titre ne se veut pas transmissible par le sang, comme beaucoup l’avaient demandé.

Il est ordonné suite à un vote des cinq chefs des grandes familles, avec l’impossibilité de voter pour soi, pour une durée de 250 ans non renouvelable.

Le premier roi et la première reine furent Elwé Tingol Doriath et Maïa Méliane.

Le royaume fut partagé en cinq territoires, ces duchés revenant respectivement aux grandes familles et partagés comme suit:

-La famille Doriath hérita de Orë,
-La famille Finwë hérita de Morna Taurë,
-La famille Asarnil hérita de Avelorn,
-La famille Wisshard hérita de Palar,
-La famille Silmaë hérita de Fanyamar.

Sont désignés lors de chaque nouvelle élection d’un souverain 7 ministres par duché.

- Hera Liyúme, Général des armées
- Hera Mancalë, Ministre du commerce
- Hera Taman, Premier artisan
- Hera Eala, Protecteur du bosquet
- Hera Ingolmo, Grand mage
- Hera Resta

Le septième ministres étant un cas pariculier, nommé pour favoriser l’entente et l’alliance entre les elfes et les Fayes

- Hera tavar, Représentant des Fayes.

Ces ministres ont comme prérogative de déléguer par mandat le rang de conseillers habilités à leurs domaines respectifs.

En complément, est constitué dans le duché du roi actuel un Grand conseil, représentant l’ensemble du royaume, comptant 82 sage par duché soit 410 membres.

Enfin, un chef spirituel, Inkanu, est chargé de seconder la reine devant Aénéa.

Le royaume est donc dirigé par deux personnes comme pour Elenos, la reine devenant I Primia Te’enis, représentante d’Aénéa et le roi, chef militaire et diplomatique d’Eothir.

Dans la mesure d’une période de paix, le pouvoir et la gestion du royaume revient essentiellement à l’ensemble des conseillers, pouvant être dirigé vers telle ou telle, travaillant aux besoins du royaume.

En cas de guerre ou d’activités s’y rapportant, le roi devient seul et unique décisionnaire appuyé par l’armée. Cela est marqué notamment par une activité quasi unique des forges du royaume à fabriquer des armes, au détriment de tout autre élément.



_________________


"Le souvenir est l'espérance renversée. On regarde le fond du puits comme on a regardé le sommet de la tour."
Fiche de personnage (wiki-kando)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grandgriffe.fr1.co/
Balian Klade
Chef de la Compagnie
avatar

Messages : 376
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 28
Localisation : Kandorya - Ville mercenaire

Feuille de personnage
Nom IRL: Kevin
Compétence:

MessageSujet: Re: Royaume d'Eothir   Ven 15 Jan - 5:51

Relations extérieures
Eothir accueil très peu d’étranger, ce pays peu vivre en parfaire autonomie avec les ressources dont il dispose.

Néanmoins, il n’est pas pour autant totalement fermé. Eothir dispose de villes à ses frontière qui accueillent les voyageurs et les commerçants. ceux-ci sont alors restreint à certains quartiers et ne peuvent entrer dans l’arrière pays sans autorisation. Seul un laisser-passer particulier leur permet de se mouvoir librement d’une ville à l’autre mais toujours avec un champ d’action géographique définis Seul de très rares hauts dignitaires peuvent avoir des autorisations non limités.

Ces limitations n'empêche pas pour autant les échange commerciaux, car même si les Eothirans privilégient la production local, ils sont curieux des nouveautés qui peuvent venir de l’étranger.

En effet, si le royaume cherche à contrôler l'afflux de population extérieure, il aime rester informer de ce qui ce passe de par le monde. C’est pour cela qu’il n’est pas rare de croiser des Eothirans en quête de dépaysement dans d’autres contrés ou à la recherche d’informations. Mais l’Eothiran étant pas nature fidèle à sa patrie, rare sont ceux qui décide de s’installer hors d’Eothir.

Commercialement parlant, en dehors des “nouveautés” venant de l’étranger, Eothir importe peu de denrées que le royaume ne peut produire lui même. Seul le poisson de mer lui fait défaut, mais vu la difficulté qu’il y a à conserver cette denrée jusqu'à Eothir, ils se méfient lorsqu’ils en trouve sur les étals. En dehors des petits commerçants de passage qui viennent vendre quelques breloque, Eothir choisi avec soin les pays avec lesquels il fait du commerce de grande échelle, car pour les dirigeants du royaume le commerce dépend des relations que l’on entretiens ou que l’on a entretenu avec un pays et comme les Eothirans son très rancuniers, si un pays vient à avoir un différent avec eux, toutes les relations avec ce dernier peuvent être stoppés pour plusieurs décennies. Ce qui à l’échelle d’une vie d’homme peut avoir des répercutions dramatique, pour ces derniers.

A l’heure actuelle, les principaux partenaires commerciaux d’Eothir sont Lin’Elenos et les Marches d’Aëthéor.

Les échanges commerciaux avec Lin’Elenos comprennent essentiellement l’exportation de minerais, car ce peuple est peu enclin aux travaux d’extraction. Depuis la guerre avec les Orcs de Lormak, Eothir importe aussi des arbustes de Lin’elenos afin de replanter les terres qui ont étaient saccagé ainsi que du tissu et du bois de construction. Néanmoins, la période de reconstruction touche bientôt à sa fin et les importations de ces produits se fond de plus en plus rare.

Les accords commerciaux avec les Marches d’Aëheor sont dus à la proximité géographique, à l’avantage de passer sur leur territoire pour rejoindre Lin’Elenos et de commercer avec les marchands; l’entente entre les elfes et les hommes des marches ayant toujours été cordiale.

Religion

Les elfes d’Eothir croient en Aénéa comme les elfes de Lin’Elenos. Il le sont peut être un peu moins que ces derniers néanmoins. Tout comme pour Lyn’Elenos, c’est la reine qui est la haute prétresse d’Aénéa, un chef spirituel, Inkanu, est chargé de la seconder devant la déesse.

Duchés

Eothir est composé de cinq Duchés:

-Orë (esprit intérieur)
-Fanyamar (pays des nuages)
-Palar (plaine)
-Morna Taurë (foret sombre)
-Avelorn

Orë

Capitale: Quildë Landë (Port de la quiétude)
Dirigeant: le roi Elwé Tingol Doriath

Orë est le duché principal d’Eothir. Son chef lieu, qui est aussi la capital du pays, est Quildë Landë. Cette cité est construite au centre du plus grand lac d’Eothir. C’est un endroit difficilement accessible de par sa géographie escarpé. Peu d'étranger peuvent se vanter d’avoir foulé ses rues. La cité fut construite de manière pyramidale. En son sommet, le palais royal et le temple d’Aénéa dominent toutes la cité. Puis viennent les bâtiment du gouvernements ainsi que la caserne royal, le troisième niveau n’est qu’une immense place en forme de croisant de lune autour de laquel son construit les commerces et leurs stocks, juste en dessous le quartier des habitations est composé de bâtiments élancé d’un blanc immaculé tel du marbre et entourré de jardins ouvragé. Pour finir les remparts de la ville protègent toute l’île ne laissant que deux ouvertures fortifié, une pour le port et l’autre pour l'accès au seul pont de la ville d’une largeur de 100m et d’une longueur de 600m bordé par de magnifique tours pointant vers le ciel.

Fanyamar


Capitale: Mindo (tour isolé)
Dirigeant: Korhil Silmaë

Fanyamar est une chaine de montagne formant les frontières Nord-Est et Est d’Eothir.

C’est un région tourné vers la technologie et la forge. Ses montagnes regorge de minerai en tous genre que les elfes de cette région ont appris à exploiter. Les mines d’Eothir sont très particulières, même si les elfes de cette région n’ont pas peur de s’engouffrer dans de noir galerie sous montagnes. Un ingénieux système de miroiterie permet à la lumière du jour d’éclairer les galeries comme si elles étaient à ciel ouvert et comme les mineurs son la plupart du temps sculpteurs, les longues galeries sont ornementés de fresques, sculptures et autres bas relief faisant de ces mines des lieux chaleureux et spectaculaires. Une fois qu’un filon à fini d’être exploité, de grandes salles sont aménagé pour accueillir des logements, des commerces ou des ateliers d'ingénierie. Ce sont de véritable cité qui se construisent sous la montagne.


Palar


Capitale: Olambo Norima (cheval rapide)
Dirigeant: Voronwë Wisshard

C’est la région la moins boisée, on peut y trouver de vaste plaines. Ses habitants ont tiré avantage de ces plaines pour le dressage des chevaux, ce qui leur vaut cette réputation de posséder les chevaux les plus rapides de tout le royaume. C’est aussi le grenier du royaume, ses vastes étendu verdoyante sont un lieu idéal pour l’agriculture et l’élevage.


Morna Taurë

Capitale: Licuma (cierge)
Dirigeante: Itarillë Finwë

Cette contré est la plus sombre du royaume, c’est une forêt dense ou la lumière a du mal à percer. Seul Licuma, cité sylvestre inondée de mille feux représente un halo de lumière, d'où elle tire son nom. C’est dans cette région que l’on trouve les Fayes ce peuple primal qui occupait Eothir avant la colonisation des elfes.


Avelorn

Capitale: Lothern
Dirigeant: Elphaar Asarnil

Cette région est la plus dangereuse d’Eothir du fait qu’elle soit la principal frontière avec le royaume Orc de Lormak. Elle est composée de marais au sud, de forêt au centre et de plaine au Nord. Ces habitants sont de redoutables guerriers habitué à repousser les incessantes incursions Orcs. Les villes de cette régions sont de redoutables places fortes. Sa frontière sud n’est qu’une succession de forts rendant l’accès à l’intérieur du pays impénétrable. Néanmoins, Avelorn est la seul région d’Eothir accueillant des commerçants étranger, cette région n’est pas qu’une immense forteresse. Elle abrite aussi un grand nombre d'entrepôts et de commerçants venu de tout le pays pour négocier avec les marchands étranger. Certaines villes frontalières sont entièrement consacrer au commerce. Et toute personne voulant entrer dans le royaume doit passer par l’une des cités d’Avelorn appelé “les Portes d’Eothir.”

Le pays des ombres

L’histoire du pays des ombres est le plus triste de tous les duchés elfique. Cette région sombre et désolé fait partie des terres frontalière d’Avelorn. Les elfes d’ Eothir luttèrent contre les orcs pendant de longues années. Cette lutte désespérée avait endurci et aigri les Avèlys au point que les autres elfes les considèrent comme un peuple cruel et assoiffé de sang.

Au cours de la Bart’an, les elfes combattirent les orcs et la forêt natale des Avèlys fut le théâtre de meurtre sanglant. Nulle part ces dissensions ne furent plus évidentes que dans le pays des ombres, car Avelorn est la principale frontière avec le royaume orc, et ceux qui se dressaient face aux orcs étaient traqués implacablement.

Ces elfes courageux furent les premiers à subir la colère des Ulag orc, et assistèrent impuissants à la destruction de leurs maisons et au massacre de leurs familles. A la bataille du Marais Noir, les elfes d’ Eothir firent face aux armées des orcs. Ce fut l’une des premières batailles qui suivirent les incursions orcs, lors de laquelle ses cruelles peaux vertes firent face à trois fois moins d’adversaires. Pourtant, les archers et les lanciers d’Eothir, parvinrent à surclasser pendant des heures l’ennemi grâce aux tactiques habiles de leur général. Des centaines d’orcs périrent sous les flèches en tentant de traverser les marais avant de se heurter au mur de boucliers des lanciers. Des orcs enragés se jetèrent sur les guerriers d’Eothlir, mais leur ligne de bataille tint bon en dépit des pertes.

Finalement, la bannière des elfes fut jetée au sol lorsque le sombre dragon du général orc ce rua au combat. Rares furent les guerriers elfiques à survivrent à cette bataille. Ils furent pourchassés à travers les marais pendant de longues semaines jusqu’à ce que leurs ennemis se lassent de cette traque. Quand ils purent sortir de leurs cachettes, ils trouvèrent leurs demeurent en cendres. Les corps des enfants et des femmes jonchaient le sol. Les jeunes elfes avaient été emmenés pour être jeté dans des cachots, torturé et soumis pour devenir esclave.

Cette nuit-là les elfes survivant jurèrent sur leurs vies qu’ils ne trouveraient pas le repos avant de s’être vengé des monstruosités faite à leurs familles et devinrent « Les Guerriers Fantômes ». Ils tendirent des embuscades, tuèrent les messagers, détruisirent les convois de ravitaillement. Ils participèrent à la plupart des grandes batailles elfiques. Ils se jetèrent corps et âmes dans l’assouvissement de cette vengeance, et bientôt, tous renégats tremblèrent à l’évocation des Guerriers Fantômes. Nul n’était épargné. Ceux de leurs ennemis qui tentaient de fuirent étaient traqués et abattus. Ceux qui étaient assez fous pour se rendre étaient égorgés ou torturé. Ces actes sanguinaires devinrent vite un signe du passage des Guerriers Fantômes. Toutes les races ont connu à un moment donné le courroux des Guerriers Fantômes et les redoute.

Nous sommes ces guerriers et notre vengeance n’est pas assouvie !!

Eothir sur Kandorya

Eothir est arrivé sur Kandorya avec les premiers colons.

Tout d’abord, furent envoyé les Guerriers Fantômes afin de faire un repérage des lieux et d'honorer une vieille dette envers Lin’Elenos en protégeant les colons de ces dernier jusqu’à ce qu’ils soient installé.

Pendant deux ans les Guerriers Fantômes ce sont acquitté de cette tache. Aujourd’hui, la colonie de Lin’Elenos est stable et il est temps pour Eothir de s’investir sur cette île en son nom propre.

Suite aux différents rapports reçus depuis deux ans. Eothir à prit la décision d’installer une colonie permanente sur Kandorya afin de pouvoir étendre son influence et d'enquêter sur les divers évènements ayant eu lieu.


Hiérarchie sur Kandorya

Afin d’assurer la prospérité de sa nouvelle colonie sur Kandorya, Eothir à décidé de laisser son commandement à ceux qui en on le plus l’expérience.

Ainsi, c’est au Duc d’Avelorn et capitaine des Guerriers Fantômes, Elphaar Asarnil qu’il incombe la responsabilité de gérer au mieux la colonie dans l’intérêt d’Eothir.

Temps que la colonie n’est pas prospère et qu’elle n’est pas capable de ce gérer comme le ferait un duché, son commandement sera de type militaire et sera assuré par la chaîne de commandement des Guerriers Fantômes.

Dès que la colonie posséderas des terres sur l’île et que les colons d’Eothir commenceront à peupler Kandorya.

Le commandement fonctionnera sur le même principe qu’un duché. La colonie de Kandorya sera rattaché au duché d’Avelorn étant donné la présence sur place du Duc d’Avelorn jusqu'à ce que celle-ci soit déclaré duché indépendant par le roi d'Eothir. Sera alors élu par le conseil un nouveau Duc parmi les familles noble peuplant la colonie.

_________________


"Le souvenir est l'espérance renversée. On regarde le fond du puits comme on a regardé le sommet de la tour."
Fiche de personnage (wiki-kando)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grandgriffe.fr1.co/
Balian Klade
Chef de la Compagnie
avatar

Messages : 376
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 28
Localisation : Kandorya - Ville mercenaire

Feuille de personnage
Nom IRL: Kevin
Compétence:

MessageSujet: Re: Royaume d'Eothir   Ven 15 Jan - 5:52

Chronologie


Orya

75: Découverte de gisements précieux sur la chaine Mainorat centrale
135: La maison Doriath, représentée par le maitre élu Thingol s’établit dans la forêt de Neldorath. Quatre autres familles se joignent à l'expédition
140: Escarmouches orcs
157: Signature du Pacte des Fayes. Fondation de la capitale Orë
166: Accord de sécession entre le royaume d'Eothir et le royaume de Lin'Elenos
175: Désignation du premier roi d'Eothir
302: Mort de Gil’galad
312: Grande attaque de lormak repoussée
Mort de Ara
532: Mort de Thingol
620: Première guerre contre le royaume de Lormak
622: Mort de Penlodh
651: Traité d’alliance et commercial avec des clans mainorats nomades traversant les territoires montagneux du royaume d'Eothir
667: Mort de Haldir
995: Deuxième guerre contre le royaume de Lormak.
1151 : Troisième guerre contre le royaume de Lormak : Bataille du marais noir
1152: Union du royaume de Lin'Elenos et des Marches d'Aëthéor pour les repousser
1250: Une délégation menée par Elphaar Asarnil Duc d’Avelorn, participe à expédition du royaume de Lin'Elenos vers l'ile de Kandorya

Kandorya

1250: Première foire d’Edenorya. Création de la Garde Phénix.
1251: Apparition d'Aénéa et révélation des primaux. Pacte de sang avec la meute, un clan des territoires de Mainorat.
1254: Festivités du premier Roi d'Eothir.
1256: Festivités du pacte des Fayes

_________________


"Le souvenir est l'espérance renversée. On regarde le fond du puits comme on a regardé le sommet de la tour."
Fiche de personnage (wiki-kando)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://grandgriffe.fr1.co/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Royaume d'Eothir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Royaume d'Eothir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Royaume D'arélidon
» Wu Zhang, Capitale du Royaume de Xian
» Arrivée de l'Ambassadeur du Royaume du Castille et León
» [Guide]Peinture pas à pas d'un chevalier du Royaume.
» [Refusé] Le noble déchu d'un royaume perdu.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Grand Griffe :: Nations :: Nations d'Orya-
Sauter vers: